Suite à une modification de notre ERP, les quantités en stock actuellement affichées sur le site peuvent être incorrectes.
Notre service technique travaille au rétablissement de ce dysfonctionnement dans les plus brefs délais. Les livraisons se font normalement.
En cas de question, merci de contacter Jean-Michel Remoleur au 06 18 17 51 32. Merci de votre compréhension.
Dirigeants Chrétiens N°100 Mars - Avril 2020 - Ensemble, entreprenons pour la maison commune
  • Réf : EDC0100
  • Code barre : 3700000270966
  • ISBN :
  • EAN13 : 3700000270966
votre tarif :
En stock
Prix public conseillé : 10.00 €PPTTC
 
« Écologie intégrale. »
« Écologie intégrale.» Lexpression peut susciter, au premier abord, une pointe de découragement. Le thème est si vaste.  

Comment, dans lentreprise, amorcer cette conversion ?  

Or, agir, cest dabord se poser les bonnes questions : quelle est la raison dêtre de mon entreprise ?
Et moi, quel est le sens de mon métier ?
Quel est limpact de notre activité sur les plus vulnérables ?  

Dans ce dossier, des personnalités du monde économique et ecclésial font part de leurs réflexions sur le sujet.
Des chefs dentreprise et des entrepreneurs livrent leur plan daction.  


>h3>Face au réchauffement climatique, quelle est la marge de manoeuvre des entreprises ? Leur action passe-t-elle forcément par une conversion de regard sur linnovation, la rentabilité et le respect des plus fragiles ? Rencontre entre le père Thierry Magnin et Frédéric Van Heems pour qui ces questions environnementales et sociales sont porteuses de sens. 

Thierry Magnin,
secrétaire général de la Conférence des Évêques de France. 

Frédéric Van Heems,
directeur général eau France de Véolia depuis 2016, membre de léquipe EDC Paris Notre-Dame-des- Champs.    



Témoignage
Fournir un service vital en situation de monopole impose des obligations morales
Cela fait plus de 30 ans que je suis aux EDC. Cest entre autres grâce à ce mouvement que jai progressivement orienté mes choix professionnels vers un capitalisme dintérêt collectif. Aujourdhui, mon métier consiste à gérer des systèmes dalimentation en eau potable dans les pays en voie de développement (PVD) et à permettre aux acteurs locaux de sapproprier nos technologies de gestion en temps réel, pour les rendre les plus autonomes possible à terme. Une mission qui me met sans cesse en lien avec des habitants de pays en première ligne des effets néfastes du changement climatique. Pas question donc de les pousser à consommer plus : le fait de fournir un service vital en situation de monopole impose des obligations morales. Nous assistons par exemple au dessèchement de zones insulaires comme Haïti. Avec les Haïtiens, notre métier sinscrit dans lefficacité mais aussi lhumilité et lacceptation que le résultat nest pas seulement financier, et même quil ne nous appartient pas. Nos solutions de gestion durable nen sont pas si elles ne se sont pas refaçonnées par ceux qui doivent en être les premiers bénéficiaires.
A.W. 

Regard de la pasteur Marion Heyl
Lespérance, promesse dune nouvelle vie  


Au départ de nos réflexions pour la préparation des prochaines assises nationales se trouve un constat partagé : celui dimportants changements en cours et à venir, et dune urgence à redéfinir notre rapport au monde. Les échéances que nous rappellent régulièrement les scientifiques face au changement climatique, les chiffres annoncés par les organisations internationales quant au creusement des inégalités dans le monde, les tensions grandissantes entre nations qui sont bien souvent liées à des questions économiques et daccès aux ressources, les avancées technologiques qui soulèvent des questionnements éthiques nouveaux, la fragilité du système financier international ainsi que nos propres expériences et questionnements au quotidien nourrissent une angoisse face à ce monde qui change et dont on ne sait pas à quoi il ressemblera demain. Notre maison commune est ébranlée et bien souvent nous nous sentons démunis face à ce constat. 

Plusieurs possibilités soffrent alors à nous : le déni et le refuge dans le confort de la continuité ; la peur qui le plus souvent paralyse ou amène à ériger des barrières ; lespérance qui met en route.    



Billet du conseiller spirituel national
Des usufruitiers actif 

Dieu nous a donné en héritage la création où il nous a confié un rôle particulier. Cest pourquoi il convient de « reconnaître que nous ne sommes pas les maîtres de la Terre mère, mais ses fils et ses filles, formés de la poussière de la terre (Gn 2, 7-8), ses hôtes et pèlerins (1 P 1, 17b et 1 P 2, 11), appelés à devenir ses zélés gardiens (daprès Gn 1, 26) » (Pacte des Catacombes, 2, Rome, 20 octobre 2019). 

Le jardin en Eden, espace ouvert, devait pourvoir à tous les besoins de lhomme non sans latteler à la tâche de le cultiver. Malheureusement, le comportement des êtres humains a altéré une relation équilibrée. Au fil des siècles, ils ont développé leur emprise sur la terre sans prendre toujours conscience de leur capacité à détruire alors quils déployaient leur désir dinnover et de créer. La maison commune censée abriter lhumanité sen est trouvée fragilisée : « Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation dunir toute la famille humaine dans la recherche dun développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer » (Laudato Si, 13). 
  • ISBN : 3700000270966
  • Titre : Dirigeants Chrétiens N°100 Mars - Avril 2020 - Ensemble, entreprenons pour la maison commune
  • Auteur : COLLECTIF
  • Editeur : DIRIGEANTS CHRÉTIENS
  • Nb Pages : 48
  • Présentation : Journal, revue
  • Epaisseur : 5
  • Largeur : 215
  • Hauteur : 270
  • Poids : 0.17Kg
Dirigeants Chrétiens N°100 Mars - Avril 2020 - Ensemble, entreprenons pour la maison commune